Actualités

Réédition : Les facettes du cristal

Les facettes du cristal sont une série d'entretiens entre Lanza del Vasto et Claude-Henri Roquet, qui ont eu lieu en 1978 à La Borie Noble. L'association des Amis de Lanza del Vasto avait à cœur de rééditer ces échanges. C'est chose faite.

Couverture-Facettes-du-cristal

L'avant-propos de Daniel Vigne, président de l'association des Amis de Lanza del Vasto

Claude-Henri Rocquet s’est éteint à Paris, chez lui, dans la nuit du 23 au 24 mars 2016. Sur son bureau chargé de livres, de poèmes et d’images, les épreuves de cet ouvrage étaient en cours de relecture. Nous perdions un frère d’esprit et de cœur, d’intense vie intérieure et d’amour passionné de l’écriture. Tous ses amis pourraient en témoigner : ce grand vivant, ce « mage du verbe » accueillait chaque visage avec une sympathie fervente, une intense générosité. Homme de parole, il en donnait le goût autant qu’il la savourait. Sa bibliographie confirme la diversité de ses talents : poésie, théâtre, récits, essais, écrits sur l’art, entretiens...

Lanza del Vasto nous a quittés le 5 janvier 1981, veille de l’Épiphanie, au terme d’une vie étonnamment multiple et pourtant profondément unifiée. Poète, narrateur, romancier, auteur de théâtre, mais aussi penseur social, exégète biblique, guide spirituel, fondateur de communauté, philosophe, métaphysicien, musicien, compositeur, dessinateur, sculpteur, orfèvre... « Vous tenez un diamant aux facettes nombreuses et se reflétant les unes dans les autres », lui prédisait Simone Weil en 1942. Cette image a donné son titre au présent livre. Précédant de peu la mort de l’auteur, il est pour le lecteur un précieux témoignage. Sans solennité, mais avec une belle maîtrise, Lanza y récapitule librement, au fil de la conversation, presque tous les aspects de son œuvre multiforme.

Cette édition nouvelle des Facettes du cristal, nous la souhaitions depuis longtemps. Elle se justifie pleinement au moment où Lanza del Vasto revient en force, redécouvert par nos contemporains comme l’authentique prophète qu’il a été. Sur combien de questions cruciales et d’enjeux de société il apparaît aujourd’hui comme un phare, projetant au loin une irremplaçable lumière ! Apôtre de la non-violence, seule vraie réponse aux diverses formes de terreur qui nous menacent. Précurseur de l’écologie, au sens plein d’une écologie « intégrale ». Pionnier de l’entente interreligieuse, aussi éloignée du fanatisme que du syncrétisme. Témoin et acteur d’un mode de vie qui remet l’homme au centre du système. Porteur d’une spiritualité sobre et sage, qui peut réorienter notre âme déboussolée.

Certes, l’Arche qu’il a fondée ne donne plus l’image d’une communauté immuable, étrangère au temps et à l’histoire. Elle a changé, par choix et par nécessité ; elle s’est assouplie et élargie. Elle partage désormais avec d’autres mouvements, qu’elle a souvent anticipés et suscités, la tâche ardue d’ouvrir des voies vers l’avenir. Car nous avançons tous les mains nues vers des temps difficiles et des défis inquiétants. Mais qu’il est bon d’être précédés, dans cet effort, par un homme tel que Lanza del Vasto ! Celui que Gandhi appelait le « Serviteur de paix » nous ouvre un chemin de lucidité, de simplicité et d’évidence. Ce qui « brillait en lui comme un cristal », il nous le confie comme un joyau à transmettre, une étoile donnant le cap.

La première édition des Facettes du cristal précisait que leur style oral, reflétant les enregistrements initiaux, aurait été revu par Lanza del Vasto si une vie plus longue lui en avait donné le temps. Cette nouvelle parution atténue quelques redites ou familiarités, sans rien changer à sa parole. Quelques poèmes cités par lui, de même, n’ont pas été repris, ainsi que certaines pages des Étymologies imaginaires, inédites à l’époque et parues en 1985. Car cette œuvre est vivante : depuis 1981, dix livres posthumes ont été publiés, plusieurs colloques ont été organisés, et de nombreux travaux ont commencé d’approfondir sa pensée. Sous la responsabilité de l’association des Amis de Lanza del Vasto, qui a pour mission de la sauvegarder, le message qu’elle délivre poursuit sa route.